Jeudi 20 Juin 2019 +41 21 588 11 90 Rejoignez-nous sur Facebook !

Comment déterminer le type de pierre de votre sol

Pour mieux préparer l’intervention de votre marbrier !

Dans cette partie de notre site Internet, nous vous livrons quelques astuces pour identifier votre sol en pierre naturelle, au cas où vous feriez appel à nous pour résoudre des problèmes liés à vos aménagements ou objets en marbrerie. En fait, ces astuces et conseils visent à nous aider à cerner ces problèmes avant de nous déplacer chez vous. Les informations liées à l’identification du sol nous permettront de mieux préparer notre intervention pour les prestations de nettoyage et les réparations d’objets ou de revêtements en pierre.

Identification visuelle

La méthode la plus simple pour nous fournir ces informations consiste à prendre en photo la zone à problème et nous l’envoyer par email.  Autant que possible, une photo de bonne qualité et haute définition serait appréciable, car cela permet de voir à l’œil nu la texture de la pierre en question. Cette identification visuelle nous apporte les premiers éléments : texture (veinures, grains), coloris, finition. Cette étape restreint déjà la liste des interventions possibles, surtout si le problème s’affiche en évidence sur la photo (un carreau brisé, par exemple). Les petits détails comme des éraflures ou une inclinaison incorrecte par rapport au plan de la pose initiale ne pourront être correctement identifiés qu’une fois sur place.

Tests des caractéristiques géologiques

  • Nature de la pierre : si la pierre est à base de calcaire, un traitement par cristallisation peut être effectué. Dans le cas contraire, la surface supportera bien une montée en brillance. Pour connaitre la nature de la pierre, procédez à un petit test en versant du détartrant de toilette ou une autre substance acide assez agressive. S’il en résulte un bouillonnement, la pierre contient du calcaire.
  • Résistance mécanique : L’échelle de Mohs classe la dureté des pierres de 1 à 10, la note 10 correspondant à la pierre la plus dure qu’est le diamant. Selon cette échelle, une pierre de dureté supérieure peut rayer celle avec une note inférieure. Pour avoir une première idée de la résistance de votre sol, voici quelques références : une pièce de monnaie en cuivre ≤ 3, une lame de couteau ≤5, une lime en acier ≤ 6,5. Utilisez ces objets pour tester votre sol et communiquez-nous le résultat du test.
  • Porosité : Tester la porosité de votre sol déterminera s’il faut effectuer un traitement de protection contre l’humidité et les taches. Auparavant, assurez-vous que la zone à tester ne comporte plus de protection (ex : émulsion). Ensuite, il vous suffit de verser un peu d’eau sur la surface de la pierre. Cette dernière est poreuse si l’eau pénètre la surface. Un autre test de porosité consiste à mélanger de l’eau avec de la poussière pour obtenir de la boue. Laissez sécher le mélange et essuyez ensuite avec un chiffon mouillé. Si toute la boue part au nettoyage, il s’agit d’un signe que la porosité de la pierre est encore excellente. Dans le cas contraire, nous pouvons supposer que le sol a besoin d’une protection ou d’un ponçage.
Bonjour je m'appelle Eric. Si vous avez besoin d’aide, d’un avis de professionnel ou une simple question à poser, n’hésitez pas à nous contacter dès maintenant. A bientôt !
Contact - Devis Gratuit