Mardi 15 Octobre 2019 +41 21 588 11 90 Rejoignez-nous sur Facebook !

Votre marbrerie à Lausanne

Le spécialiste du granit, marbre et pierre naturelle

Définition et origines

Dès l’Antiquité, l’Europe connaît une industrie florissante de la marbrerie, notamment dans la construction de palais, de châteaux, d’églises et autres bâtiments prestigieux. A titre d’exemple, citons le château de Versailles, dont la construction a utilisé les carrières de marbre de Caunes-Minervois. Ces carrières sont aujourd’hui considérées comme des sites historiques protégés.  A cette époque, le terme « marbre » ne prenait pas de sens géologique, comme il l’a actuellement. « Marbre » englobait toutes les pierres assez dures pour être polies, le granite était donc inclus dans cette catégorie. Bien que tous deux d’origine naturelle et sujets à un processus de cristallisation, le marbre et le granit possèdent des origines géologiques différentes : le premier résulte d’une transformation naturelle de roche calcaire ou dolomite sédimentaire, le second est d’origine magmatique. Le marbre présente également une variété plus abondante de minéraux dans son état originel, ce qui entraîne une plus grande variété de coloris et de veinures après la transformation géologique qu’il traverse.

Le travail du marbre

En tant que pierre naturelle, le marbre est extrait des carrières, puis travaillé en usine ou dans un atelier de marbrier. Avant le 19e siècle, l’extraction, le sciage, le polissage et la sculpture du marbre se faisaient à la main. Actuellement, tout est quasiment motorisé, sauf pour la sculpture qui reste toujours un art manuel. Dans les carrières, le marbre est découpé en grands blocs avec des fils hélicoïdaux contenant des fragments de diamant. Ces fils sont alors guidés par des poulies motorisées. Le sciage s’effectue en usine, où différents types de scies (et bien d’autres outils) sont utilisés pour obtenir des formes plus précises : plaques, colonnes, dalles… Ensuite vient le polissage qui, de nos jours, consiste en une série de meulages du marbre, en utilisant des poudres abrasives telles que la poudre de diamant ou la grenaille d’acier.

Critères de sélection

Maintenant que vous savez que le granit et le marbre sont d’origine naturelle, nous vous recommandons d’être vigilant par rapport aux produits que certains producteurs et revendeurs englobent dans le terme « marbre ». En fait, ces produits pourraient provenir de processus chimiques et thermiques. Ces écarts d’appellation concernent principalement les céramiques et les matériaux issus d’agglomérations de résines. Assurez-vous des origines naturelles du marbre et renseignez-vous sur son indice sur l’échelle de Mohs pour sa résistance, et sur la norme de glissance au passage à pieds nus et pieds chaussés.

L’échelle de Mohs s’étale sur une note de 1 à 10 avec la classification suivante :

  • 1 à 3 : faible résistance aux rayures
  • 4 à 7 : résistance moyenne aux rayures
  • 8 à 10 : très bonne résistance aux rayures

Concernant la glissance, il s’agit en fait de la propriété antidérapante de la pierre pour le revêtement de sol. Cette propriété est calculée selon l’inclinaison du pied par rapport au sol dans des conditions de pieds chaussés (adhérence croissante de R9 à R13) et dans des conditions de pieds nus et sol mouillé (adhérence croissante de A à C).

Pour obtenir les informations concernant vos projets de réalisation, réparation ou de traitement du marbre ou de pierres naturelles, n’hésitez pas à nous contacter. Merci de prendre rendez-vous par téléphone ou via le site pour que nous puissions vous accueillir au mieux

Bonjour je m'appelle Eric. Si vous avez besoin d’aide, d’un avis de professionnel ou une simple question à poser, n’hésitez pas à nous contacter dès maintenant. A bientôt !
Contact - Devis Gratuit